The World’s Fastest Indian – Burt Munro

Revue de film, ca faisait longtemps. (avec une presentation soignee qui plus est)




A l’affiche depuis le 22 mars 2006 en france,

Voici le synopsis:

Nouvelle-Zélande, fin des années 60.
Depuis toujours, Burt Munro a une passion : la moto. A 65 ans passés, il n’a jamais quitté son village natal et n’a qu’une idée en tête : participer à la prestigieuse course de motos de Bonneville dans l’Utah !
Parce que Burt croit qu’il faut aller au bout de ses rêves de gosse, il réussit à financer son voyage, et prend la route pour les Etats-Unis avec sa vieille moto « Indian » bricolée par ses soins.
Une route qui lui réserve bien des surprises…

Images du tournage

indianmotorbikes burt munro

Et pour finir avec les presentations, les liens vers les pages de son histoire (lire au moins la premiere c’est « sur-le-culfiant »)

http://www.indianmotorbikes.com/features/munro/munro.htm
http://www.indianmotorbikes.com/features/munro/index.htm
http://www.indianmotorbikes.com/features/munro/index2.htm

Ceci etant dit, j’ai passe 2 heures de pur bonheur, de bonne humeur, d’attachement envers ce personnage vieillissant, ayant fait le tour du monde pour realiser son reve de gamin, pousser au maximum la moto dont il a toujours ete amoureux.
Il a passa sa vie a la modifier, petit a petit dans son hangar, qui etait son seul toit, a gagner 3.25 mph par an … pendant 44 ans.
Au final le resultat est un excellent film drole et frais, qui nous fait oublier le temps pendant ces deux heures.
On en oublie presque que le film est tire d’une histoire vraie, et les quelques lignes qui s’affichent a l’ecran avant le generique nous le rapellent bien.

Citation preferee:

Tom: Aren’t you scared you’ll kill yourself if you crash?
Burt Munro: No.. You live more in five minutes on a bike like this going flat out than some people live in a lifetime.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :